Tout ce que vous devez savoir pour envoyer des courriels sans tomber dans les spams

Tout ce que vous devez savoir pour envoyer des courriels sans tomber dans les spams

Vous envoyez régulièrement des courriels à vos clients, prospects, partenaires ou collaborateurs ?

Vous souhaitez que vos messages soient lus, compris et appréciés ? Vous voulez éviter que vos courriels soient marqués comme spam et finissent dans la corbeille de vos destinataires ?

Si vous avez répondu oui à ces questions, cet article est fait pour vous. En effet, le spam est un fléau qui affecte la réputation, la délivrabilité et l’efficacité de vos courriels.

Selon une étude de Statista (Taux de spam dans les emails Monde 2014-2017. ), plus de 50 % des courriels envoyés dans le monde en 2020 étaient du spam. Cela signifie que la moitié des courriels que vous envoyez ont de fortes chances de ne jamais atteindre la boîte de réception de vos destinataires, ou d’être ignorés, supprimés ou signalés comme indésirables. Heureusement, il existe des solutions pour envoyer des courriels sans tomber dans les spams. Dans cet article, nous allons vous présenter les règles à respecter pour éviter le spam, les outils à utiliser pour tester et optimiser vos courriels, et les bonnes pratiques à suivre pour rédiger des courriels efficaces. Suivez le guide !

Les règles à respecter pour éviter de se retrouver dans les boite spam de vos destinataires

Si vous voulez envoyer des courriels sans tomber dans les spams, vous devez respecter certaines règles qui visent à :

  • protéger les destinataires contre les courriels non sollicités
  • vérifier votre identité en tant qu’expéditeur
  • soigner le contenu et la présentation de vos messages
 

Voici les principales règles à suivre :

Respecter la loi Canadienne Anti-pourriel (LCAP)

Loi canadienne anti-pourriel (LCAP)

La loi Canadienne anti-pourriel (LCAP) est une loi canadienne qui s’applique à tous les courriels commerciaux envoyés au Canada ou depuis le Canada. 

Cette loi a pour objectif de protéger les consommateurs contre les courriels non sollicités, trompeurs ou frauduleux. 

Pour respecter la loi CAN-SPAMM, vous devez :

  • Indiquer clairement votre identité et votre objet : vous devez utiliser un nom d’expéditeur et une adresse électronique valides et reconnaissables, et choisir un sujet qui se rapporte clairement au contenu du message. Vous devez également indiquer que le courriel est une publicité, si c’est le cas.
  • Offrir la possibilité de se désabonner de votre liste : vous devez inclure un lien ou une instruction claire et facile pour permettre à vos destinataires de se désabonner de votre liste de diffusion. Vous devez respecter leur choix et cesser de leur envoyer des courriels dans les 10 jours suivant leur demande de désabonnement.
  • Ne pas utiliser de fausses informations ou de tromperie : vous ne devez pas utiliser de fausses informations ou de tromperie pour inciter vos destinataires à ouvrir ou à répondre à vos courriels. Vous ne devez pas non plus utiliser de techniques de phishing ou de spoofing pour usurper l’identité d’une autre personne ou d’une autre organisation.

Si vous ne respectez pas la loi CAN-SPAMM, vous pouvez être passible d’amendes allant jusqu’à 10 millions de dollars par violation.

Voir la loi en détail

Configurez correctement les protocoles d’authentification SPF, DKIM et DMARC

Les protocoles d’authentification SPF, DKIM et DMARC sont des mécanismes qui permettent de vérifier que vous êtes bien l’expéditeur légitime de vos courriels. 

Ces protocoles vous aident à prouver votre identité et à éviter que vos courriels soient considérés comme du phishing ou du spoofing. 

Voici comment ils fonctionnent :

  • SPF (Sender Policy Framework) : SPF est un protocole qui permet de vérifier que les serveurs de messagerie qui envoient vos courriels sont autorisés par vous.

    Pour utiliser SPF, vous devez créer un enregistrement TXT dans les paramètres DNS de votre domaine avec la liste des serveurs autorisés.

    Ainsi, les serveurs de messagerie des destinataires peuvent vérifier que vos courriels proviennent bien de ces serveurs et non pas de serveurs frauduleux.

  • DKIM (DomainKeys Identified Mail) : DKIM est un protocole qui permet de vérifier que les courriels que vous envoyez n’ont pas été modifiés en cours de route.

    Pour utiliser DKIM, vous devez générer une paire de clés publique et privée pour votre domaine. Vous devez ensuite publier la clé publique dans un enregistrement TXT dans les paramètres DNS de votre domaine, et signer vos courriels avec la clé privée.

    Ainsi, les serveurs de messagerie des destinataires peuvent vérifier que vos courriels ont bien été signés par vous et qu’ils n’ont pas été altérés.

  • DMARC (Domain-based Message Authentication, Reporting and Conformance) : DMARC est un protocole qui permet de définir ce qui doit être fait avec les courriels qui ne passent pas les vérifications SPF et DKIM.

    Pour utiliser DMARC, vous devez créer un enregistrement TXT dans les paramètres DNS de votre domaine avec les instructions à suivre en cas d’échec de l’authentification.

    Par exemple, vous pouvez demander aux serveurs de messagerie des destinataires de rejeter, de mettre en quarantaine ou de laisser passer les courriels qui ne sont pas authentifiés. Vous pouvez également demander à recevoir des rapports sur les résultats de l’authentification.

En utilisant ces protocoles d’authentification, vous augmentez vos chances que vos courriels soient délivrés dans la boîte de réception de vos destinataires, et non pas dans les spams ou les courriers indésirables.

Utiliser les bonnes pratiques de rédaction et de présentation des courriels

En plus de respecter la loi et d’authentifier vos courriels, vous devez également soigner le contenu et la présentation de vos messages.

En effet, les logiciels anti-spam analysent le contenu, le sujet et l’entête de vos courriels pour détecter les signes de spam. De plus, les destinataires sont plus susceptibles d’ouvrir et de lire vos courriels s’ils sont clairs, pertinents et attrayants.

Voici quelques bonnes pratiques à suivre pour rédiger et présenter vos courriels :

  • Choisissez un sujet accrocheur et pertinent : le sujet de votre courriel est le premier élément que vos destinataires voient, et il influence leur décision d’ouvrir ou non votre message.

    Choisissez un sujet qui résume l’objectif de votre courriel et qui suscite l’intérêt de vos destinataires.

    Évitez les sujets trop longs, trop vagues, trop agressifs ou trop exagérés.

  • Personnalisez votre message : utilisez le nom de votre destinataire, proposez-lui des offres ou des informations adaptées à ses besoins ou à ses préférences, et montrez-lui que vous connaissez son profil.

    La personnalisation vous permet de créer un lien avec vos destinataires et de les fidéliser.

  • Soyez clair, concis et professionnel : utilisez un langage simple, direct et courtois. Évitez les fautes d’orthographe ou de grammaire, les abréviations ou les jargons.

    Structurez votre message en paragraphes courts et aérés, avec des titres, des listes ou des puces si nécessaire.

    Utilisez des couleurs, des polices et des images avec modération et cohérence.

  • Incluez un appel à l’action : invitez vos destinataires à effectuer une action spécifique, comme visiter votre site web, répondre à votre courriel, s’inscrire à votre newsletter, etc.

    Utilisez des verbes d’action, des mots incitatifs et des délais. Placez votre appel à l’action dans un endroit visible et facile à cliquer.

En suivant ces bonnes pratiques, vous augmentez vos chances que vos courriels soient lus, compris et appréciés par vos destinataires.

Éviter les phrases d’hameçonnage et les mots déclencheurs de spam.

Certaines phrases ou certains mots peuvent être considérés comme du spam par les logiciels anti-spam ou par les destinataires.

Il s’agit souvent de phrases qui tentent de tromper ou de manipuler les destinataires, ou de mots qui sont associés à des offres trop belles pour être vraies.

Voici quelques exemples de phrases d’hameçonnage et de mots déclencheurs de spam à éviter :

  • Les phrases d’hameçonnage : ce sont des phrases qui cherchent à obtenir des informations personnelles ou financières de vos destinataires, en se faisant passer pour une personne ou une organisation de confiance.

    Par exemple: “Votre compte a été piraté, cliquez ici pour le rétablir”, “Vous avez gagné un voyage gratuit, envoyez-nous vos coordonnées bancaires”, “Nous avons besoin de votre mot de passe pour vérifier votre identité”, etc.

    Ces phrases sont souvent utilisées pour commettre des fraudes ou des vols d’identité.

 
  • Les mots déclencheurs de spam : ce sont des mots qui sont souvent utilisés dans les courriels non sollicités, trompeurs ou frauduleux, et qui peuvent éveiller la méfiance des logiciels anti-spam ou des destinataires.

    Par exemple, “gratuit”, “urgent”, “cliquez ici”, “garanti”, “félicitations”, “offre limitée”, “crédit facile”, “remboursement immédiat”, etc.

    Ces mots sont souvent utilisés pour attirer l’attention ou pour faire miroiter des avantages irréalistes ou induire un sentiment d’urgence.

 

En évitant ces phrases d’hameçonnage et ces mots déclencheurs de spam, vous réduisez le risque que vos courriels soient délivrés dans la boîte de réception de vos destinataires, et non pas dans les spams ou les courriers indésirables.

Voilà, vous connaissez maintenant les règles à respecter pour éviter le spam. Dans la prochaine section, nous allons vous présenter les outils à utiliser pour tester et optimiser vos courriels.

Les outils à utiliser pour tester et optimiser les courriels

Si vous voulez envoyer des courriels sans tomber dans les spams, vous pouvez non seulement respecter les règles, mais aussi tester et optimiser vos courriels.

En effet, il existe des outils en ligne qui vous permettent de vérifier le niveau de spam de vos courriels avant de les envoyer, de mesurer et de suivre le taux de délivrabilité de vos courriels, et de personnaliser et de segmenter vos courriels.

Voici les principaux outils à utiliser :

Les outils en ligne qui permettent de vérifier le niveau de spam des courriels avant de les envoyer

Ces outils vous permettent de tester la qualité, la délivrabilité, le rendu et le contenu de vos courriels avant de les envoyer. Ils vous donnent un score de spam, qui est un indicateur du risque que vos courriels soient marqués comme spam par les logiciels anti-spam ou par les destinataires. Ils vous donnent également des conseils pour améliorer vos courriels et réduire le score de spam. Voici quelques exemples d’outils en ligne qui permettent de vérifier le niveau de spam des courriels avant de les envoyer :

  • Mail Tester : Mail Tester est un service gratuit qui vous permet de tester vos courriels en leur envoyant un message à une adresse générée aléatoirement. Vous pouvez ensuite consulter le rapport en ligne, qui vous donne un score de spam sur 10, ainsi que des informations sur le contenu, le sujet, l’entête, les protocoles d’authentification, les listes noires, etc. Vous pouvez également voir le rendu de votre courriel sur différents clients de messagerie et appareils.

     

    Mail Tester vous donne des conseils pour améliorer votre score de spam et votre délivrabilité.

  • Spam Check : Spam Check est un service gratuit qui vous permet de tester vos courriels en leur envoyant un message à une adresse spécifique. Vous recevez ensuite un rapport par courriel, qui vous donne un score de spam sur 5, ainsi que des informations sur le contenu, le sujet, l’entête, les protocoles d’authentification, les listes noires, etc. Spam Check vous donne des conseils pour améliorer votre score de spam et votre délivrabilité.

Les outils qui permettent de mesurer et de suivre le taux de délivrabilité des courriels

Ces outils vous permettent de mesurer et de suivre le taux de délivrabilité de vos courriels, qui est le pourcentage de courriels qui arrivent effectivement dans la boîte de réception de vos destinataires, sans être bloqués ou rejetés par les serveurs de messagerie.

Ils vous permettent également de mesurer et de suivre d’autres indicateurs clés de performance, tels que le taux d’ouverture, le taux de clics, le taux de rebond, le taux de désabonnement, etc. Voici quelques exemples d’outils qui permettent de mesurer et de suivre le taux de délivrabilité des courriels :

  • SendGrid : SendGrid est un service payant qui vous permet d’envoyer et de gérer vos campagnes d’e-mailing. Il vous offre des fonctionnalités de personnalisation, de segmentation, de test, d’optimisation et d’analyse de vos courriels. Il vous fournit des rapports détaillés sur le taux de délivrabilité, le taux d’ouverture, le taux de clics, le taux de rebond, le taux de désabonnement, etc. Il vous donne également des conseils pour améliorer votre performance et votre délivrabilité.
  • Mailchimp : Mailchimp est un service payant qui vous permet de créer et d’envoyer vos campagnes d’e-mailing. Il vous offre des fonctionnalités de personnalisation, de segmentation, de test, d’optimisation et d’analyse de vos courriels. Il vous fournit des rapports détaillés sur le taux de délivrabilité, le taux d’ouverture, le taux de clics, le taux de rebond, le taux de désabonnement, etc. Il vous donne également des conseils pour améliorer votre performance et votre délivrabilité.

Les outils et logiciels d'envoi de courriel qui permettent de personnaliser et de segmenter et analyser comme un pro!

Pour envoyer des courriels qui correspondent aux attentes et aux besoins de vos destinataires, vous devez utiliser des outils qui vous permettent de personnaliser et segmenter vos courriels. 

La personnalisation consiste à adapter le contenu et le ton de vos courriels en fonction des informations que vous avez sur vos destinataires, comme leur nom, leur adresse, leur produit préféré, etc. 

La segmentation consiste à diviser votre liste de contacts en groupes homogènes, en fonction de critères comme leur âge, leur sexe, leur localisation, leur comportement, etc. 

En personnalisant et segmentant vos courriels, vous augmentez le taux d’ouverture, le taux de clics, le taux de conversion, et vous diminuez le taux de désabonnement et le taux de spam.

Parmi les outils qui vous permettent de personnaliser et segmenter vos courriels, il y a les logiciels d’envoi de courriel (infolettre). 

Ces logiciels vous aident à créer et à gérer vos campagnes d’e-mailing, en vous offrant des fonctionnalités de personnalisation, de segmentation, de test, d’optimisation et d’analyse de vos courriels. 

Vous pouvez ainsi créer des messages adaptés à vos destinataires, en fonction de leurs caractéristiques, intérêts ou comportements similaires. Vous pouvez également créer des scénarios personnalisés, des séquences automatiques, des formulaires, des landing pages, etc.

Il existe de nombreux logiciels d’envoi de courriels sur le marché, qui proposent des tarifs et des fonctionnalités différents. 

Vous devez choisir le logiciel qui correspond le mieux à vos objectifs, à votre budget, et à votre niveau de compétence. 

Par exemple, vous pouvez utiliser Mailchimp, Sendinblue, Getresponse, ZohoCampaing, Aweber, Cyberimpact, SG Autorépondeur, Leadfox, Mailerlite, Moosend, etc

Passez à l'action!

En terminant, vous êtes maintenant équipé pour optimiser la réception de vos courriels en évitant les filtres spam. 

Grâce à la compréhension des règles, des outils et des bonnes pratiques, vous pourrez instaurer une communication plus efficace. 

Nous vous encourageons à mettre en pratique ces conseils et restons à votre disposition pour répondre à vos éventuelles questions ou commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *